SQY : un gratte-ciel du futur en projet à Guyancourt (78)

Rédigé par Boulogne-Billancourt

Partager

Août 2019 Actualités

L'agglomération de Saint-Quentin-en-Yvelines vient de lancer un concours d'architectes afin de réaliser un gratte-ciel à proximité de la gare. Cette tour ferait entre 180 et 250 m.

Cette « SQY Tower » pourrait voir le jour dans le quartier de l’hyper-centre de Saint-Quentin-en-Yvelines, à proximité de la gare. (©78actu.fr)

 

Deuxième pôle économique d’Ile-de-France, Saint-Quentin-en-Yvelines voit plus loin. Et plus haut ! L’agglomération vient de lancer un concours international d’architectes afin de réaliser un gratte-ciel à proximité de la gare de Saint-Quentin-en-Yvelines.

Cette « SQY Tower » ferait entre 180 et 250 mètres. Cette « SQY tower », comme la surnomme Jean-Michel Fourgous (LR), président de l’agglomération, pourrait faire entre 180 et 250 mètres de haut (la tour Montparnasse culmine à 209 mètres). Cet immeuble de grande hauteur (IGH) comprendrait un palais des congrès, un hôtel 5 étoiles, des étages de bureaux pour les entreprises et un restaurant panoramique au dernier étage.

« Un projet très ambitieux », affirme le président de l’agglomération qui souhaite en faire « une construction intelligente en terme d’économies d’énergie, de numérique… » A l’image de la future « tour verte » de Charenton-Bercy, prévue aux portes de Paris.

Portée par des investisseurs, cette tour avant-gardiste doit ainsi devenir le symbole de l’innovation et la réussite de Saint-Quentin-en-Yvelines et permettre d’accroître encore son attractivité.

Saint-Quentin a une image qui est montée fortement grâce à la Ryder Cup (de golf) et de bons résultats économiques », rappelle Jean-Michel Fourgous.

Un site envisagé à Guyancourt

Le site envisagé pour construire ce bâtiment se trouve à Guyancourt en bordure de  l’avenue des Frères Lumière, derrière l’incubateur SQY Cub.

Le site envisagé pour construire ce gratte-ciel se trouve à Guyancourt (Yvelines) derrière l’incubateur SQY Cub. (©78actu.fr)

Trois cabinets d’architectes doivent être choisis en septembre. Chacun d’entre eux aura quatre mois pour faire des propositions. « Il faudra que cela apporte une plus-value. Si l’étude est positive, elle sera ensuite soumise aux élus de Saint-Quentin-en-Yvelines », indique Jean-Michel Fourgous, tout en rappelant que « rien n’est décidé. Ce ne sont que des hypothèses ».

Ce projet s’inscrit dans le cadre du réaménagement de l’hyper-centre de Saint-Quentin-en-Yvelines. Dans ce cadre-là, des opérations sont en cours pour démolir puis reconstruire de vieux bâtiments comme l’immeuble International ou l’ex-bâtiment de la Poste.

 

 ©78actu.fr par Alexandre Marque